23 / 03 / 2024
5 Minutes De Lecture

Une rencontre plutôt étrange

 

J'ai bien sûr été très soulevée par cette rencontre. Je ne peux pas m'empêcher de la partager ici.

 

Message WhatsApp d'un client :

"Je ne suis venu qu'une seule fois te voir. Mais cette visite est l'une des expériences dont je veux me souvenir pour le reste de ma vie. Si profonde, si intense, si réelle. Tu m’as fait me sentir moi-même.

Magnifique - et maintenant ?

Je suis habillée. Et j'hésite. Et cette tension ambivalente rend les choses encore plus excitantes. "

De toute évidence, il savait exactement comment me faire tourner en bourrique. Peut-être était-il sincère dans tout ce qu'il a écrit. Avec le recul, je ne peux plus le dire exactement.

En tout cas, le message m'a touché. Ce qu'il a écrit et la façon dont il l'a écrit m'ont fait tellement de bien. Qu'est-ce que ça pouvait être d'autre ?

Je lui ai répondu à peu près dans le même style que son WhatsApp, en disant qu'il ne faut pas essayer de reproduire à l'identique des expériences qui nous ont beaucoup impressionnés, parce qu'on ne peut pas les répéter. Quelque chose sera toujours différent. Je lui ai répondu que je serais très heureuse s'il décidait de venir et que, bien sûr, ce n'était pas grave s'il décidait de ne pas venir.

Il a accepté de me rendre visite.

Je lui ai demandé combien de temps il comptait rester, et il m'a répondu : "Jusqu'à ce que le temps s'arrête... Nous allons nous débrouiller, avec le temps et l'argent... no worries".

À ce moment, je ne peux m'empêcher de sourire en écrivant ces lignes, car ce qui s'est passé ensuite était plutôt bizarre et m'a bien déstabilisée.

Il est arrivé tard le soir. Vers 22h30. Nous nous sommes tout de suite très bien entendus, et je ne lui ai pas demandé, comme c'est l'usage, combien de temps il souhaitait finalement rester, et je ne lui ai pas non plus demandé tout de suite de me donner mes honoraires. C'est absolument à ne pas faire, je sais.

Nous nous sommes donc tout de suite très bien entendus, comme je l'ai déjà dit. Dans tous les sens du terme. Nous nous embrassions, nous nous racontions plein d’histoires, nous faisions bien l'amour. On riait, on philosophait, on s'embrassait à nouveau et on faisait de belles choses. C'était vraiment un bon moment. J’ai vraiment apprécié. Il y a eu un bon contact entre nous.

Parfois, pendant ces moments de complicité, je pensais aussi à la donation que cette rencontre allait me rapporter. Oui, bien sûr, j'y pensais aussi. Et ça m'a fait du bien.

À un moment donné, j'ai demandé combien de temps il voulait rester et il m'a répondu qu'il serait heureux de rester avec moi jusqu'au petit matin. Je lui ai fait confiance. Cette rencontre était trop cohérente pour que je me pose des questions.

Après quatre heures de vie commune des plus intenses (et là encore, je ris de bon cœur, car la suite de l'histoire est pour moi tellement absurde), je lui ai demandé s'il voulait vraiment rester toute la nuit. Il s'est soudain montré plus réservé et m'a dit qu'il avait changé d'avis et qu'il rentrait finalement chez lui.

Cela me convenait parfaitement, car j'avais eu une journée difficile et j'étais si fatiguée que j'en avais les yeux fermés.

Il a commandé un Uber et s'est habillé. Je me suis allongée dans le lit et me suis presque endormie. Du coin de l'œil, je l'ai vu poser les honoraires pliés sur la table de nuit.

Je l'ai raccompagné jusqu'à la porte, je lui ai dit au revoir et ce n'est qu'ensuite que j'ai regardé l'argent. J'ai eu un choc. Vraiment. J'étais stupéfaite.

Il avait vraiment le courage de faire ça et, rétrospectivement, il a joué cette comédie avec beaucoup d'assurance. Du moins, c'est ce qu'il semblait.

Revenons-en aux honoraires : il avait déposé 300 francs sur ma table de nuit.

C'était comme un coup de poing dans la figure. Ça m'a fait mal. Je peux décrire exactement comment je me suis sentie après : je me suis sentie abusée. C'était vraiment un sentiment violent. Il avait transformé 1.200 francs pour quatre heures en 300 francs.

Je lui ai écrit qu'il ne pouvait pas être sérieux et qu'avec 300 francs, il ne payait même pas une heure. Et qu'après tout, il était resté 4 (!) heures chez moi. Je lui ai écrit en substance que c'était insolent et que cela n'avait rien à voir avec l'estime que les honoraires expriment aussi pour moi.

Il m'a répondu "Oha". Ensuite, je n'ai plus eu de nouvelles de lui.

Je ne sais pas s'il m'a bloqué dans son téléphone portable, car j'en suis resté au "Oha", mais cela a bouilli en moi et m'a occupé toute la journée du lendemain. Manifestement, cela me préoccupe encore après plusieurs jours, sinon je n'écrirais pas cette histoire ici.

Et oui, je sais : toujours demander d'abord combien de temps le client souhaite rester et ensuite encaisser les honoraires à l'avance (existe-t-il d'ailleurs un terme plus beau que "encaisser" ?). Je m'en souviendrai…

 

Claudia Nova

(Article traduit en français à partir de la version originale en allemand que vous pouvez retrouver ici : https://www.claudianova.ch/post/eine-ziemlich-schr%C3%A4ge-begegnung)


En savoir plus

Devriez-vous rencontrer une escorte indépendante près de chez vous?

Devriez-vous rencontrer une escorte indépendante près de chez vous?

  Si j'étais un homme et que je voulais aller rencontrer une escorte indépendante, mon premier critère serait de m'assurer qu'elle se trouve dans un endroit discret. Mon second critère serait son service et comment sa description ... Continue Reading

Bonne année 2024!

Bonne année 2024!

  Chères lectrices, Chers lecteurs,   L'équipe de TVR vous souhaite une très belle année 2024!   Comme amorcé en 2023, nos objectifs pour 2024 sont de deux ordres :  1- Sensibilier les ecortes ind&eacu... Continue Reading

Le cadeau : Pourquoi est-il votre meilleur allié ?

Le cadeau : Pourquoi est-il votre meilleur allié ?

  Chez TheVelvetRooms, nos Modèles ont beaucoup de chance d’être traitées avec respect et par des messieurs de plus en plus nombreux à choisir et à vouloir de la „qualité“ plutôt que de la „quantit&e... Continue Reading

The Velvet Rooms - Site d’Escorts en Suisse

Rejoignez TheVelvetRooms

Rejoignez le répertoire d'escortes indépendantes #1 en Suisse

PEU DE CHOSES PEUVENT SE COMPARER À L’EXCITATION D’UNE NOUVELLE RENCONTRE SEXUELLE. GRÂCE À NOS ESCORTS INDÉPENDANTES EN SUISSE, NOUS VOUS APPORTONS DES NOUVELLES SENSATIONS À CHAQUE FOIS QUE VOUS NOUS VISITEZ. NOS ESCORT-GIRLS PRIVÉES, BELLES TRANS-ESCORTES ET MASSEUSES SENSUELLES SONT TOUTES DES PRESTATAIRES DE SERVICES INDÉPENDANTES EN SUISSE. CHACUNE D’ENTRE ELLES A UNE HISTOIRE À RACONTER, UNE AVENTURE À VIVRE AVEC VOUS!